Article du blog Indépendance des Esprits, éveil de la conscience, le pouvoir est en chacun

Connectez-vous pour commenter l'article

Relativiser : il y a toujours une solution

Il arrive parfois que la vie nous éprouve, que soudainement nous nous sentions pris dans un tourbillon quotidien nous donnant l'impression d'être submergé par les événements, bloqué de toute part, sans possibilité de maintenir la tête hors de l'eau. Ce que nous allons voir ensemble dans cet article, c'est qu'il ne s'agit que d'une illusion. En comprenant cela, nous allons apprendre comment relativiser ces événements afin de nous concentrer calmement sur l'issue, pour traverser les épreuves sans encombres et retrouver la stabilité d'une vie harmonieuse en agissant efficacement au sein de celle-ci.


relativiser, il y a toujours une solution, independance des esprits, le pouvoir est en chacun

Crédit photo © Indépendance des Esprits


LES PÉRIODES DE TROUBLE

Il y a ces périodes où tout arrive en même temps, vous savez, facture imprévue, heures supplémentaires imposées au travail, responsable hiérarchique sur le dos, collègues insupportables voire perte d'emploi ou encore la difficulté d'en trouver un, une crevaison sur la route en pleine nuit au milieu de nulle part, le contrôle technique à passer avec la peur au ventre, les relations familiales ou affectives oppressantes, problèmes de santé, le chat qui tombe malade, pas d'argent, les enfants qui pleurent, toujours pas d'argent, oh... Stop. Je connais parfaitement ce genre de situation où le seul moment de la journée où l'on se sent bien est celui où l'on va se coucher et que l'on peut enfin dormir, car on sait qu'au moins là on sera tranquille, si tant est que notre sommeil ne soit pas perturbé...


Prenons un instant et respirons...


Peu importe tout ça à vrai dire. Comme l'exprime si bien le Capitaine Jack Sparrow dans Pirates des Caraïbes : "Le problème, c'est pas le problème, le problème c'est ton attitude face au problème." ce qui ne signifie pas que nous soyons le problème, mais que l'attitude que nous décidons d'adopter peut quant à elle devenir problématique face à un événement quelconque. Cela signifie que quoi qu'il se passe, tout est relatif, et s'il est certaines choses sur lesquelles nous n'avons aucune emprise, ce sur quoi nous pouvons agir est indéniablement notre attitude face à ce que nous vivons, et c'est là que réside notre marge de manœuvre avec tous les possibles que cela peut engendrer, car l'esprit créer l'expérience. C'est précisément de ceci dont nous allons parler, nous avons le choix de nos réactions dans les épreuves, tout n'est qu'une question d'angle de vue, et ce choix constitue en grande partie notre chemin vers la liberté et tout ce que cela inclus.


DANS L'ŒIL DU CYCLONE

Lorsque la machine s'accélère, que l'on se prend claque sur claque, plutôt que de se renfermer sur soi-même en nous laissant couler par une situation quelconque, acceptons-la. Accepter signifie simplement être honnête face à ce que nous vivons, regarder les choses en face plutôt que faire l'autruche (ce qui nous conduit inévitablement vers ce que nous craignons).


Malgré les tumultes de la vie, il y a toujours un moment de calme, un moment où l'on peut profiter de cet instant afin de nous recentrer et redéfinir notre vision globale pour plus de clarté. Si nous n'avons pas le temps nous avons cinq minutes, si nous n'avons pas cinq minutes nous avons une minute, si nous n'avons pas une minute demandons-la, si elle ne vient pas imposons-la à notre volonté. Vous voyez l'état d'esprit relatif ? C'est de ça qu'il s'agit, on enchaîne quoi qu'il en soit.


Le temps est une ressource inestimable, lorsque la vie nous bouscule, prenons ce temps et quoi qu'il se passe autour de soi reposons-nous, fermons les yeux, respirons calmement et profondément l'air frais de l'extérieur, écoutons le murmure du vent à travers les feuilles des arbres, entendons le chant des oiseaux, reconnectons-nous l'espace d'un instant, et ressentons... Ne pensons à rien d'autre que ce moment paisible pendant que nous sommes dans l'œil du cyclone. Sachons prendre ce temps et sachons en faire bon usage.


La tempête peut revenir, mais les choses finissent toujours par se tasser. Ancrons-nous dans cet état d'esprit, lâchons-prise sur ce qui nous préoccupe et soyons désormais prêt à accueillir chaque souci sur notre chemin, car ainsi recentré nous serons en mesure de traiter toute information venant à soi. Remplacer l'agitation mentale par le calme intérieur permet, sans chercher à contrôler quoi que ce soit, de savoir instantanément en temps voulu l'action la plus adaptée à mettre en place en fonction de la situation vécue, mais aussi d'avoir l'intuition de l'issue de secours. Il s'agit là de la relation à soi, de la relation avec son esprit. Lorsque nous libérons le passage, la lumière apparaît.


L'INFLUENCE DES ÉNERGIES

Comprenons les événements, la matière est en vibration, elle est vivante, c'est le jeu de la vie. Lorsqu'un problème surgit, on voit un problème, c'est l'illusion de la matrice, et ne se concentrer que sur ce problème le rend particulièrement dense dans la matière. Plus nous voyons le problème comme en étant réellement un, plus il le devient. C'est l'illusion de la forme, une hypnose, une influence de l'énergie qui se décuple à notre contact. Si l'on ne cligne pas des yeux rapidement en secouant la tête pour retrouver nos esprits, on peut perdre la tête face à un problème. Il faut savoir préserver son sang froid en toute circonstance, garder son calme, ainsi être en mesure de prendre du recul, se détacher, pour voir la situation dans sa globalité, les facteurs qui l'ont engendré et ceux qui peuvent la solutionner, plutôt que d'être absorbé par le problème en question.


Cet angle de vue change tout, car plutôt que d'être vampirisé et affaibli par le problème qui nous envoûte, c'est nous qui l'absorbons en le rendant faible et futile, en le relativisant plutôt qu'en le dramatisant. Plus nous agirons ainsi, moins nous serons influençable par la vibration émise par un problème, au contraire, en gardant notre calme, nous ne vibrons pas sur une basse fréquence telle que la peur, le doute, le désespoir ou quoi que ce soit de similaire, de la sorte nous n'entrons pas en résonance avec le problème, nous en sommes dissocié, donc nous ne pouvons plus être aimanté par celui-ci (on attire ce que l'on émet, la loi d'attraction marche dans les deux sens).


relativiser, il y a toujours une solution, independance des esprits, le pouvoir est en chacun

Crédit photo © Indépendance des Esprits


TOUT EST RELATIF

Relativiser, c'est réduire instantanément et considérablement la puissance de ce qui est susceptible de nous atteindre et nous affecter. C'est à nous que revient la responsabilité d'équilibrer le rapport d'énergie entre toute chose. Comme le dit une camarade : "Demain il fera jour." et c'est exact, quoi qu'il se passe la Terre ne cessera pas sa rotation, et dans ce contexte nous pouvons dire que le monde n'appartient pas à ceux qui se lèvent tôt mais à ceux qui se lèvent tout court, car tant que nous sommes en vie nous pouvons agir, tant que nous sommes en vie il y a de l'espoir, il y a toujours une issue, il y a toujours une solution. À nous de relativiser, car en effet, demain il fera jour.


Quoi qu'il se passe, ce qui importe c'est de rester en mouvement. La vie est un flux en perpétuel mouvement, les choses avancent, et si nous n'avançons pas avec elles, que nous stagnons, nous périssons car l'inertie est l'opposé de la vie. Si nous ne voulons pas sombrer sous le flot des problèmes quotidiens, relativisons-les et agissons, un pas après l'autre, conscient que pour chacun d'entre eux une solution soit à portée de main, quand bien-même ils viennent en horde. Nous pouvons traiter les données, une à une, successivement, de sorte à dégrossir le cumul écrasant pour nous frayer un chemin. Le tout étant d'avoir le courage de le faire et d'agir, pour finalement constater que nous en sommes capable. Invalidons-les problèmes pour que ce terme ne puisse plus avoir aucune définition, plus aucun sens, plus aucun pouvoir, plus aucune énergie. Anéantissons-le.


Rien d'extérieur à soi ne saurait perturber notre équilibre intérieur.


IL Y A TOUJOURS UNE SOLUTION

Sachons-nous insubmersibles. Ce qui nous épuise dans l'accumulation d'épreuves au quotidien, ce ne sont pas les épreuves en elles-mêmes, mais notre façon de les gérer, engendrant d'éventuelles pertes d'énergies. Il ne s'agit que de ça, de la gestion de données, du traitement d'information, de la gestion d'énergie, de la gestion de pensées, de la gestion de dépenses, de la gestion de conflits relationnels, etc. Si nous portons notre attention sur un souci uniquement, nous ne verrons que lui, il suffit qu'un deuxième apparaisse pour que nous soyons dépassé, puis paralysé et finalement submergé. Tandis que si nous portons notre attention sur notre cœur, notre respiration, notre esprit, notre force, si nous gardons foi en le fait qu'une solution puisse apparaître, elle apparaîtra, nous verrons également qu'elle était déjà naturellement présente et qu'elle s'est simplement révélée lorsque nous avons développé l'état d'esprit à-même de l'accueillir.


La facture élevée d'une régularisation d'électricité, on va trouver une solution en contactant le créancier, si ce n'est pas le cas on change de fournisseur d'énergie (vous voyez le jeu de mot ? Notre quotidien nous reflète, ça s'applique à tout). Des heures supplémentaires à un travail éprouvant, un chef tyrannique, des collègues insupportables, peut-être est-il temps de reconsidérer cet emploi ? Nous ne trouvons désespérément pas de travail, je sais à quel point cela peut être vécu de façon difficile, mais j'ai pu constater de mes yeux l'ampleur de nos fausses croyances et la puissance de l'intention à maintes reprises dans notre quotidien. L'argent manquant se cherche et se trouve, en relativisant, en respirant profondément de sorte à ne rien bloquer au sein de notre ventre lorsque la peur nous scie en deux, l'énergie se fluidifie et dans un état d'esprit clair, centré, confiant, non par fausse motivation afin de se rassurer, mais réellement confiant en le fait qu'une solution existe, alors cette solution existera. C'est nous, qui déterminons si celle-ci existe ou non, c'est nous, qui choisissons de quelle façon nous créons notre vie. Nous sommes bien plus que ce que nous pensons, soyez-en sûr.


EN CONCLUSION

Nous vivons dans un monde où le feu ne peut exister sans sa relation à l'eau pouvant l'éteindre. Les problèmes sont des illusions créées par le jugement que notre ego porte sur un événement. Il y a des hauts et des bas, des situations que l'on vit de façon éprouvante oui, mais il y a surtout notre libre choix quant à la façon dont nous souhaitons vivre ces situations. Il y a toujours, toujours une solution, et si nous lâchons-prise sur une problématique d'un côté, de l'autre surgira cette solution. Tout n'est qu'une question d'état d'esprit, car rien de ce que nous vivons n'est au-dessus de ce que nous sommes en mesure de supporter, nous sommes bien plus forts que ce que nous pensons. Pour lâcher-prise il faut avoir sincèrement confiance en la vie et ne pas rebrousser chemin au moindre obstacle pour justifier notre méfiance envers celle-ci. Ne rien laisser stagner ou couler mais toujours agir quoi qu'il en soit, c'est la constance d'un individu en action qui ne se laisse pas submerger par les galères d'un quotidien capricieux, c'est la constance d'un individu qui ne se laisse pas abattre, d'un individu vivant, acharné, flamboyant, d'une volonté à toute épreuve.


Cette volonté existe en chacun d'entre nous, cette volonté existe en vous, cette volonté existe en toi.


Comme dit la chancon Be Still de Liam Gallagher :

"Keep moving, though you're down, you're gonna rise again"

"Continue d'avancer, même si tu es au plus bas, tu brilleras de nouveau"



J'espère que cet article vous a plu, qu'il vous permettra de prendre conscience qu'il y a toujours une solution, que celle-ci se trouve en vous, ainsi que cela vous aidera à traverser les épreuves un peu plus facilement. Vous pouvez me faire part de votre opinion, de vos interrogations si toutefois vous en avez, un espace commentaire vous est dédié, ici comme sur les réseaux sociaux. Si toutefois vous pensez que cet article puisse être bénéfique à qui que ce soit, je vous encourage à le partager, c'est ensemble que nous véhiculerons le message. En vous remerciant sincèrement de m'avoir lu, la force à vous. Ce n'est que le début de l'aventure, et quelle que soit l'époque, nul ne saurait entacher qui nous sommes. À bientôt... Sahin.


Article de blog suivant → Le pouvoir est en toi : Chapitre I

Article de blog précédent Créer sa voie : accomplir sa destinée est un choix

Posts récents

Voir tout

Pour recevoir les nouveautés du site, abonnez-vous à la
Newsletter

Vos données sont sécurisées et vous pouvez vous désinscrire à tout instant. En savoir plus :

Politique de confidentialité

Votre inscription a bien été

prise en compte !